Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

 Du Désert à l’Océan

Une série de films courts de Guy-André Lagesse

Ces 10 mini-films sont conçus à partir de la réalité magique africaine et avec des personnalités africaines atypiques. Ces “attracteurs étranges” sont filmés sous un angle faisant ressortir la rêverie qu’ils font surgir de leur quotidien. Cette collaboration à travers la création de scénariis, autour du phénomène du foot, met en valeur les caractéristiques poétiques, extravagantes et jubilatoires de leur relation au monde et des dynamiques qu’ils proposent.

 Deux films courts : Clic et Shoot

art foot installation video

En forme de «promenade autour de petits dénominateurs communs», Guy-André Lagesse poursuit là un des aspects de son travail d’artiste plasticien, celui de se pencher sur «un objet simple et la relation que nous entretenons avec lui».  Naturellement, dans un contexte de coupe du monde du football, Guy-André Lagesse s’est tourné vers le ballon: «Il est moins question du jeu de football que de ce que certaines personnes de caractère peuvent extraire de ses composantes : sacrifice du ballon pour lire dans les entrailles, temple de la chaussure de foot ou encore déconstruction du drapeau national et reconstruction d’espaces colorés à partir des couleurs du pays, du club… Voilà autant d’attitudes déterminées s’inscrivant dans le monde du football: celle du rire, du plaisir incontrôlé et de la divagation poétique».

La filmographie de Guy-André Lagesse et du groupe artistique Les Pas Perdus

Diffusion de la série de Du Désert à l’Océan:

  • Festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt en novembre 2010
  • la nuit du documentaire le samedi 15 janvier 2011 sur France 3
    Provence-Alpes & Côte d’Azur
  • 27ème édition du festival Vues d’Afrique de Montréal du 29 avril au 8 mai 2011.

Synopsis:

du desert à l'océan footsakSHOOT : Fatigué de 19 ans d’occupation, le peuple sahraoui n’a plus d’inspiration pour des solutions de paix. Les poteaux de but sont continuellement en mouvement, les gardiens de troupeaux nomades deviennent des soldats et les négociateurs diplomates sont en voie de disparition.
WALL :  Dans le désert du Sahara, un long mur sépare des familles et des amis.
Au long de cette frontière pendant la chaleur de midi, des soldats ennemis à moitié endormis, rêvent avec plaisir et soulagement de leurs familles et amis sautant par dessus le mur.
CLIC : Sur son cheval, un magicien parcourt un chemin de poussière vers le «Ciné Palace du Foot» dans la banlieue de Ouagadougou. À son arrivée et après quelques danses rituelles, il rentre pour trouver des spectateurs devant un écran tout noir.
FRUITS : Un groupe de jeunes gens du quartier de Tampouy à Ouagadougou arrive sur leur mobylette et bicyclette et tourne autour d’un grand manguier. Ils garent leur véhicule autour du tronc d’arbre et disparaissent dans l’arbre. Quelques instants plus tard, les feuilles semblent s’agiter comme si quelque chose était sur le point d’arriver.
PAINT : Un doux géant de Douala, touché par les dieux, a un rituel à accomplir avant de devenir la mascotte des Lions Indomptables du Cameroun.
PONT : Sous le pont de Wori à Douala, des enfants des rues devenus adultes et considérés par beaucoup comme dangereux, sautent dans la rivière et nagent à contre courant. Ils se sont donnés une mission: sauver la vie des gens qui sont tombés ou se sont jetés par dessus les barrières dans la rivière.
SOL : Une jeune femme va au bruyant marché du peuple à Maputo pour acheter de la peinture et des vêtements. De retour dans sa cour, silencieusement, elle subit une mystérieuse transformation.
FISH : A Dengoine, sur la côte du Mozambique, trois pêcheurs avec leurs fusils de pêche sous-marine, nagent dans le lagon du  «Kings Pool» appelé aussi le garde-manger de la mer. Subitement, ils plongent pour réapparaître quelques instant plus tard avec un curieux objet.
MARKET : Au «Early Morning Market» à Durban, les vendeurs à l’étalage, pendant leur lutte contre leur expropriation, passent de main en main un symbole de leur unité qui finit par se dresser avec délicatesse sur une pile de carottes.
TRÉSOR : Une mère et son fils ramassent des sacs en plastique dans les buissons proches de leur maison, située à Emachobeni dans la banlieue de Durban. Lors de leur cueillette, une idée surgie: faire un cadeau pour ceux restés à la maison.