Warning: Use of undefined constant TTFTITLES_VERSION - assumed 'TTFTITLES_VERSION' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/31/d284941150/htdocs/wp-content/plugins/ttftitles/ttftitles.php on line 26

Warning: Use of undefined constant TTFTITLES_DIRECTORY - assumed 'TTFTITLES_DIRECTORY' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/31/d284941150/htdocs/wp-content/plugins/ttftitles/ttftitles.php on line 27

Warning: Use of undefined constant TTFTITLES_DEBUG - assumed 'TTFTITLES_DEBUG' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/31/d284941150/htdocs/wp-content/plugins/ttftitles/ttftitles.php on line 28

Warning: Use of undefined constant text - assumed 'text' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/31/d284941150/htdocs/wp-content/plugins/ttftitles/ttftitles.php on line 35
Burkina Faso « Footsak - La balle au bond 2010
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Burkina Faso, Ouagadougou

De la grâce «d’une aile de pigeon» à l’exubérance d’un costume de supporter…

Quel est le rôle du rituel du football dans la communauté? Comment les membres de cette communauté sont-ils affectés par ces rituels et comment ils s’extériorisent dans des rites d’habillement et d’accoutrement de supporters?

Les trois personnages principaux du parcours Burkinabé sont Amadou Soré, supporter de l’Équipe Nationale : Les Étalons, Sahab Koanda, sculpteur et Rasmane Balima, comédien et philosophe.
Amadou quitte le marché où il tient une échoppe de tailleur, couture et coupe. Il porte sa panoplie flamboyante des Étalons. Il part vers son quartier sur sa bécane décorée. Nous le voyons rouler à travers Ouagadougou et percevons le paysage urbain. Il est reconnu et salué par les passants comme une personnalité. Il arrive dans son cinéma de quartier devant lequel des marchands empressés vendent du poulet grillé, des boissons et du pain.
Aux alentours, des enfants tapent dans un ballon et d’autres jouent au baby foot. De cette position stratégique, nous voyons aussi d’énormes antennes paraboliques, des peintures et images footbalistiques accrochées sur le mur d’entrée et un tableau noir indiquant quels sont les matchs internationaux du jour. Nous pénétrons dans son cinéma de plein-air, rempli d’une foule absorbée, avec en toile de fond sonore le bourdonnement des commentaires de foot et la rumeur des spectateurs. D’énormes drapeaux du Burkina Faso ornent les murs, des accessoires de foot sont à l’honneur, des posters, des icônes du foot. Six écrans de télévision sont réglés sur des matchs qui se passent dans différents pays et dans différentes langues. L’excitation, les réactions, les exubérances des spectateurs sont palpables à mesure que chaque match progresse.
Le matin suivant, il quitte le cinéma qui lui sert également de maison. Vêtu d’un survêtement de sport aux couleurs des Étalons, il passe devant son potager à proximité du barrage n1 de Ouaga et s’éloigne. Il retourne vers son échoppe au marché et continue son travail de tailleur. Balima, un philosophe des rues et comédien professionnel, vêtu d’une coiffe et d’un boubou blanc flottant vient saluer chaleureusement Amadou et discuter un moment avec lui. Nous suivons alors Balima dans le labyrinthe du marché et jusqu’à chez lui dans son arrière cour. Balima joue des petites saynètes autour du foot dans le style de la tradition orale. Les amis, la famille élargie, les poules et les chèvres écoutent tandis que la vie continue aux alentours.
La troisième personnalité rencontrée est Sahab Kaonda, auto-proclamé «Ambassadeur des Poubelles». Sahab trouve des matériaux dans des tas de ferrailles et dans les rues qu’il ramène à son atelier. Cet artiste extraordinaire est en train de créer une sculpture totémique en l’honneur du football. Il a aussi transformé sa moto en sculpture ambulante avec laquelle il parade à travers la ville dans la poussière du soleil couchant.